15/09/2004

Richard Burns Rally : après quelques jours de pilotage

     Richard Burns Rally est réellement une simulation. Après quelques jours de jeu, je me retrouve encore souvent dans les arbres, même parfois à 30 km/h.
 
     Cependant, je commence à maîtriser la voiture : j'arrive de mieux en mieux à la placer correctement avant et dans les virages grace aux techniques de freinage pieds gauche (il faut accélérer et freiner en même temps pour faire glisser la voiture et passer très vite les virages rapides). J'arrive ainsi à terminer des spéciales sans sortir de la route et a gagner de plus en plus de temps sur mes concurrents en championnat.
 
     Le comportement des voitures change en fonction de celles-ci. C'est pourquoi je maîtrise mieux la Toyota Corolla que la Subaru Imprenza car on sent qu'elle est plus facile à diriger. La Peugeot 206 est elle assez difficile à piloter sur le tarmac. Pour une fois, on sent donc bien les différences entre les voitures.
 
     Les dégas sont présents dans ce jeu : en mode réaliste, un rocher ou un arbre arretera net votre rallye. Heureusement pour les débutants, il y a moyen de les désactiver.
 
     Les rallyes sont sublimes et on les parcourt de plus en plus rapidement à chaque passage dans les spéciales. Leur nombre n'est pas élevé mais la qualité est au rendez-vous : chaque spéciale est particulière et demande une certaine maîtrise de la voiture (vitesse, glisse, épingle, bosses ...). Les détails sont aussi excellents : végétation, commissaires de piste en 3D qui bougent etc.
 
     Bref, Richard Burns Rally est la référence ultime des simulations de Rallye.

11:38 Écrit par Olisoft | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.