14/11/2004

GTR : Test : PARTIE 1 ... le moteur physique et le réalisme

     Voici donc la première partie de mon test de GTR. Je vais ici donner mon avis concernant le réalisme du jeu par rapport aux autres simulations et aussi par rapport aux démos 1 et 2.
 
     Pour commencer, je dirais que si vous n'avez pas aimé (totalement ou en partie) la démo n°2 de GTR par rapport à la première, il ne faut pas vous inquiéter. Le comportement des voitures dans la démo officielle n°2 était celui du mode "Semi-pro". Une modification permettait de le modifier en mode "Pro" (voir plus bas dans mon blog). Malgré cela, j'avais remarqué que le comportement était un peu trop rallye (grosses glissades possibles sans aucun problème !).
Une fois le jeu complet installé, j'ai donc lancé une partie sur Francorchamps avec la Lister Storm pour comparer. C'est là que j'ai compris que la démo n°2 (améliorée ou non) n'avait plus rien à voir avec le mode "Pro" final.

     Le comportement de la voiture est maintenant très très réaliste : il ressemble fort à celui de la démo Press 1. Je vous conseil donc de télécharger cette première démo pour avoir une meilleure idée du jeu. La voiture réagit parfaitement à la piste (on ressent toutes les bosses ...) et le retour de force est parfait et est selon moi le meilleur dans un jeu de voiture à ce jour. On peut désormais ressentir les vibrations dans la direction, les crasses hors de la ligne idéale ... plus question ici de passer des virages façon "Colin Mcrae".


 
     Le moteur physique est donc très très bon, il permet de ressentir de réelles différences entre les voitures. Une Ferrari-550 ne se pilote pas du tout de la même façon qu'une Lister-Storm ou une Saleen. Idem pour les NGT qui ont un comportement encore plus différent (Ferrari-360, Porsche, ...). Les circuits fort variés présentent des caractéristiques qui nous font completement changer de style de conduite selon la voiture utilisée (vibreurs haut, virages penchés etc).


 
 
     Une mauvaise utilisation d'une voiture entraine directement des accidents ou ralentissements : par exemple la Ferrari-550 accélère très très vite à basse vitesse  mais les réaccélérations doivent être parfaitement dosées en sortie de virage sous peine de partir dans le mur. Par contre une Lister-Storm sera plus simple à piloter car la puissance se fait moins ressentir en 1ère ou 2ème vitesse. Une Porsche sera elle plus délicate en milieu de virage et partira vite dans le bac à sable en cas de lachement soudain de l'accélérateur (frein moteur plus puissant ?). Une Ferrari-360 sera elle plus nerveuse de l'avant.
 
     La météo est pas mal faite par rapport au moteur graphique utilisé. On sent vraiment bien l'eau sur la piste et les glissades que ça provoque. Le pilotage en est encore plus difficile.

A venir :

 -graphisme et son
 -course solo et multijoueur


17:53 Écrit par Olisoft | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'suis jaloux!! franchement ,vous avez du bol , tous ceux qui joue déja à cette petite merveille de simu.
J'sais pas si je vais attendre la sortie en FRANCE (en fait ,j suis obligé je n ai aucune affinité avec la langue de GHE..GEUH...GUEHT..enfin l 'autre que tous le monde connait!!Alors pour commander c est pas gagner)Enfin je lis' j 'aprécis et je salive devant les excellents commantaire de notre redacteur pilote essayeur MR OLISOFT !! Merci a toi!! saluté et amuse toi bien veinard!!

Écrit par : nicosworld | 16/11/2004

Les commentaires sont fermés.